Journée mondiale du rein

La journée mondiale du rein aura lieu le 8 Mars 2018 à la Polyclinique Le Languedoc. A cette occasion, la Polyclinique organise une journée de sensibilisation et de dépistages gratuits, jeudi 8 mars de 9h00 à 17h00, dans le hall d’entrée, en partenariat avec FRANCE REIN et en présence des membres de FRANCE REIN OCCITANIE, mais aussi de l’équipe médico-soignante des services de dialyse et de néphrologie de la Polyclinique. Prendre soin de ses reins : c’est vital… Et ce dès l’enfance !

 

 

La journée permettra de prévenir et de sensibiliser le public sur les maladies rénales, qui sont souvent longtemps indolores. Un stand d’informations sera à disposition pour toutes questions et un dépistage gratuit sera proposé aux usagers de la clinique. L’objectif est d’informer et de sensibiliser à ce problème majeur afin de favoriser la prévention et la prise en charge précoce des maladies des reins.

Les champs de prévention des maladies rénales chroniques et leur diagnostic précoce sont trop souvent négligés, et ce malgré l’existence de recommandations. Cette journée a un double Objectif: sensibiliser le grand public aux problématiques relatives aux maladies rénales  et  favoriser un dépistage et une prise en charge précoces.

 

>   Affiche dépistage Polylinique Le Languedoc (2018)   <

 

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES RENALES

Près de 3 millions de personnes en France sont atteintes d’une maladie rénale.
Un fléau qui ne cesse de progresser puisque plus de 10 000 personnes (+2% par an)
chaque année apprennent qu’elles souffrent d’une insuffisance rénale chronique terminale nécessitant un traitement de suppléance (dialyse ou greffe). 33 686 personnes sont porteuses d’un greffon rénal et 10 736 patients sont en attente d’une greffe de rein tandis que 42 501 patients dialysent. Un constat alarmant qui pourrait être amélioré par un dépistage précoce.

 

SE FAIRE DEPISTER POUR MIEUX PROTEGER SES REINS 

Pour plus d’un tiers des personnes qui souffrent d’une insuffisance rénale chronique (IRC), le diagnostic est posé au dernier moment : ils doivent alors dialyser en urgence. Les précédentes éditions des Semaines Nationales du Rein ont permis à de nombreuses  personnes s’étant faites dépister d’aller consulter un néphrologue (environ 10% des personnes dépistées).

La priorité est donc donnée au dépistage ainsi qu’à l’information. Des stands d’information se tiendront également afin de présenter les campagnes de prévention mises en place.
Cette journée mondiale du rein est donc l’occasion d’informer le grand public et les professionnels de santé sur ce problème de santé publique qui mériterait un véritable investissement de la part des pouvoirs publics. Les maladies rénales peuvent être dépistées en amont, évitant ainsi des traitements lourds et souvent irréversibles.

 

A SAVOIR

Il est inutile d’être à jeun pour se faire dépister. Une seule condition : avoir plus de 18 ans ou venir en présence de ses parents ou responsables légaux si vous êtes âgés de moins de 18 ans. Le dépistage consiste en une analyse d’urine complétée d’une prise de tension. Un rapport vous sera remis, que vous pourrez transmettre à votre médecin traitant.